Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 18:15
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE
La Première Guerre mondiale PREMIERE

Thème 1. La guerre et les régimes totalitaires au XXe siècle.

 

 

  • Le XXe siècle inaugure une nouvelle ère dans l’histoire de la guerre:

 

-          La notion de guerre mondiale commence à véritablement s'appliquer avec la Première Guerre mondiale (PGM)
 

-          Notion de guerre totale : l’expression est utilisée dès la Première Guerre mondiale et signifie que le combat a mobilisé, à cause de sa durée et de façon nouvelle, la totalité des ressources des sociétés : activités industrielles, agricoles et toutes les âges et les classes sociales, au front et à l’arrière

 

-          Notion de guerre idéologique : l’adversaire est déshumanisé et la guerre devient une lutte du bien contre la mal et non pas une guerre entre adversaires et pour le contrôle de territoires ou de ressources. Si c'est le mal qui est l'ennemi alors la destruction sans limite est permise. Les tabous de limitation de la violence sautent. On est dans une guerre d'anéantissement

 


COURS 1.

La Première Guerre mondiale : l’expérience combattante dans une guerre totale.

 

  

Problématique: cette guerre est fondatrice d’une violence totale qui marque la première moitié du XXème siècle. De quelles manières?

 

Partie 1. Les origines de cette guerre et ses principales phases

 

En 1914, l’Europe domine largement le monde
 

  •  Economiquement: par son industrie (elle a vu naître la première et la seconde révolution industrielle) et son dynamisme financier (Les réserves d’or en Europe sont énormes), par son commerce.
  • Politiquement: la colonisation permet un contrôle stratégique du monde.
  • Culturellement: l’Anglais, le Français et l’Espagnol se sont répandus dans le monde. La religion chrétienne est transmise au monde (par les missionnaires). Tous les prix Nobel avant 1914 sont européens

 

Les puissances européennes sont des rivales sur le plan économiques, politiques et stratégiques: la guerre leur paraît un moyen de résoudre leurs tensions 

  • L’Europe est coupée en deux par deux systèmes d’alliances: la Triple entente (France, Royaume-Uni et Russie) contre la Triple Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie). L’Allemagne se sent encerclée.
  • D’où des tensions croissantes entre les Etats européens, une course aux armements etune exaltation du nationalisme, une compétition pour avoir de nouvelles colonies.

 

Rappels des dates

 

  • 28 juin 1914: assassinat de l’archiduc d’Autriche à Sarajevo
  • 28 juillet: l’Autriche bombarde Belgrade
  • 30 juillet: la Russie alliée de la Serbie, déclare la mobilisation générale
  • 1e août: l’Allemagne, alliée à l’Autriche-Hongrie dans le cadre de la Triple Alliance, déclare la guerre à la Russie. La France, alliée à la Russie dans le cadre de la Triple Entente, mobilise.
  • 3 août: l’Allemagne déclare la guerre à la France
  • 4 août: l’Allemagne viole la souveraineté de la Belgique et le R-U déclare la guerre à l’Allemagne
  • Novembre 1914: l’empire ottoman entre en guerre au côté de la Triple  Alliance
  • 1915: l’Italie rejoint la Triple Entente; la Bulgarie, elle, rejoint la Triple Alliance
  • 1916: Portugal et Roumanie rejoignent la Triple Entente
  • E-U 1917 déclarent la guerre contre l’Allemagne
  • Les Etats européens ont des empires qui donnent une ampleur encore plus grande au conflit

 

1. Guerre de mouvement août-novembre 1914.

 

  • Mobilisation des masses. En quelques jours, 6 millions d'hommes se retrouvent sous les drapeaux ! Chacun se résigne à un conflit que l'on espère court et, fait exceptionnel, on compte très peu de désertions dans tous les camps.
  • Le point absolument nouveau est la notion de masse: les Etats ont les moyens de mobiliser des millions d’hommes et de les équiper pour une guerre. La révolution industrielle et la croissance économique des Etats européens rendent possible cela
  • Les états-majors croient à une guerre courte et une guerre offensive
  •  Sur le front occidental, les offensives françaises en Alsace et en Lorraine échouent. Cependant, le gros des forces allemandes traverse la Belgique. Leur progression est stoppée in extremis sur la Marne, du 6 au 9 septembre, et le front se stabilise en décembre, de la frontière Suisse à la mer du Nord.
  • Faute d’avoir pu enfoncer les positions adverses, et décidés à ne pas laisser un pouce de terrain, les soldats des 2 camps se voient obligés de manière inédite de s’enterrer dans des tranchées. C’est la guerre de position qui commence, une guerre inédite.

 

  • A l'est, les Russes reculent après avoir avancé face aux Allemands.

 

  • Le bilan de la guerre de mouvement de l’été et de l’automne 1914, est énorme. A elle seule, à la fin de novembre 1914, l’armée française a perdu près d’un million d’hommes, dont 300.000 tués ; 10 % de ses officiers sont hors de combat.

 Les pertes sont tout aussi élevées pour les Allemands, à l’issue d’une offensive qui s’achève par un échec complet.

Tout le monde comprend alors que la guerre sera longue

 

2. Guerre de position: 1915-1917.

  Pour répondre à l'impatience de l'opinion publique et tenter d'en finir, les états-majors organisent de vastes offensives. C’est un effroyable carnage: les vastes offensives se  soldent par des avancées minimes.

 

  • Les attaques que le maréchal français Joffre, ordonne en 1915 sur la Champagne causent 350 000 morts et les lignes françaises avancent de 4km. Il est partisan des "offensives à outrance" qui consistent à attaquer en courant vers l'adversaire sur un terrain découvert et en jouant sur les masses de soldats, sur leurs qualité morales (la volonté) et sur le corps à corps. Beaucoup de désastres français sont liés à cette stratégie qui ne marche pas face à une armée de mitrailleuse.

 

  • L'année à décembre 1916 c’est Verdun: une bataille voulue par les Allemands. Bilan: 300 000 morts et 400 000 blessés pour les Français et autant pour les Allemands. Le 18 décembre, 1916, les soldats allemands et français sont revenus quasiment sur les positions qu’ils occupaient le 21 février 1916.

 

  • Dans la bataille de la Somme toujours en 1916, les Britanniques ne brisent pas les défenses allemandes mais parviennent à reprendre une cinquantaine de villages, au prix de terribles pertes : le premier jour de la bataille, 60.000 d'entre eux tombent, tués ou blessés. C'est le jour le plus sanglant de toute la Première Guerre mondiale.


D'où une recherche frénétique d'autres moyens permettant aux deux camps de reprendre l'avantage:

 

  • Ils cherchent aussi à élargir leurs alliances pour rompre l’équilibre relatif des forces. . Après la Turquie (octobre 1914), l’Italie (mai 1915), la Bulgarie (octobre 1915) et la Roumanie (août 1916) rejoignent l’un ou l’autre camp. Les Pays comme la France ou le Royaume Uni mobilisent leur empire respectif. Et, en 1917, les E-U renoncent à leur neutralité et déclarent la guerre contre l'Allemagne.

 

  • Comprenant qu'ils sont entrés dans une guerre d'usure, les pays cherchent d'autres stratégies pour épuiser l'adversaire. Le blocus des côtes allemandes est organisé par la flotte britannique tandis que l’Allemagne se lance dans la  guerre sous-marine à outrance pour briser le blocus. En mai 1915, le  Lusitania, bateau britannique chargé de passagers américains, est coulé. D’où l’intervention des Etats Unis décidés à défendre la liberté des échanges maritimes  et leur prospérité.

 

3. La victoire des Alliés (fin 1917-1918)

La reprise de la guerre de mouvement et des grandes offensives, d'abord incertaine dans son issue, s'achève finalement par la victoire des pays de l'Entente qui met fin au conflit.    

  • En 1917, les Allemands sont soulagés du front de l'est par la révolution russe qui oblige la Russie à capituler et à signer l'armistice de Brest Litovsk en décembre.
  • Cependant, à l'ouest, le président américain Wilson déclare la guerre à la Triple-Alliance en avril 1917. Cette entrée en guerre permet l'envoi de très nombreux soldats et de matériel aux forces de l'Entente.

La Triple-Alliance en difficulté relance la guerre de mouvement avec d'ultimes assauts. Ce sont pourtant les Alliés qui en sortent victorieux et obtiennent une capitulation. Le 11 novembre 1918, l'armistice est signé à Rethondes.

 

Partie 2.

L’expérience combattante au front et ses répercussions sur les civils au plus fort de la guerre (1915-1917).

 

Document de travail: le documentaire Apocalypse La Première Guerre mondiale

 

https://www.youtube.com/watch?v=xzOc0VfSn78

 

Travail en 2 temps

 

1er temps: prise de notes selon le déroulement du film

 

2e temps: construire une composition avec une introduction, un développement et une conclusion.

Sujet de cette composition:

 

l’expérience combattante au front et ses répercussions sur les civils au plus fort de la guerre (1915-1917).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by france
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens